Inscription à notre newsletter

Suivez notre actualité, nos dernières innovations et découvrez nos publications en avant-première.
N'attendez plus et inscrivez-vous !

Sélectionner votre profil

[recaptcha]

Merci de vous etre inscrit !

Que retenir en cette fin d’année ? Business Intelligence, IoT, Cybersécurité et Data Driven Marketing

Donnez-nous votre avis sur cet article
Envoi
User Review
4 (1 vote)

La Business Intelligence change : une multiplication de data protéiformes, une montée en puissance du prédictif et de l’IoT, une expérience utilisateur enfin simplifiée, une industrialisation des projets analytiques… la BI n’a jamais été autant en ébullition ! A noter : plus de 48,8 milliards d’euros de dépenses IT pour 2016 (+1,5% par rapport à 2015)

 

D’après le cabinet Deloitte, Cloud, Big Data et Mobilité sont désormais bien installés dans l’esprit des professionnels mais ces technologiques sont loin d’être encore totalement exploitées. Le marché du Cloud a augmenté de 23% (908 millions en 2016 contre 736 millions en 2015). Au niveau de la mobilité, 6 entreprises sur 10 entreprises ont déjà mis en place une stratégie de mobilité et auront développé en moyenne plus d’une quarantaine d’applications mobiles. Enfin, le Big Data au cœur de l’actualité devrait dépasser la barre des 650 millions en 2020.

Il y a fort à parier que nous continuerons d’entendre parler d’elles ces prochaines années, notamment à travers des convergences IoT, Cloud, Big Data et Mobilité.

Très marqué par la transformation digitale (d’ici fin 2016, 2 dirigeants sur 3 auront positionné la transformation digitale comme axe de stratégie majeure de leur entreprise), l’environnement IT se tourne de nouvelles innovations et évolue :

Modernisation des SID

  • Avec l’impact de la transformation digitale sur les métiers et la multiplication de la donnée, les systèmes d’informations doivent évoluer en profondeur et intégrer les technologiques (cloud, mobile, machine learning…). Les entreprises ont bien intégrées ce fait, mais cela doit désormais se concrétiser.

Plateformes autonomes & architecture virtualisées

  • La Data Virtualisation (architecture hydride Cloud et On-premise) commence de plus à plus à faire parler d’elle. Le traitement fluide des données en temps réel ouvre la porte à l’automatisation, notamment par le biais des technologies de conteneurs et à l’intelligence artificielle. Bientôt l’Auto-configuration, auto-optimisation et auto réparation ?

IoT (Internet des objets)

  • D’après Deloitte, 5,5 millions de nouveaux objets devraient se connecter chaque jour en 2016. Le marché devrait augmenter de 19% entre 2015 et 2020. La généralisation des smartphones associée à la chute drastique des coûts participent à une prolifération de nouveaux usages, favorisent la création de valeur et la création de services complètement inédits. Pour preuve, les Wearables ont dépassé les 19,7 millions d’unités au premier trimestre 2016 (soit une hausse de 67,2 % par rapport à l’année précédente).
  • Dans les mois à venir, l’IoT sera également appuyée par la révolution de la Blockchain, au niveau des systèmes de paiement. Très plébiscité par l’E-santé et le secteur de la Finance, Banque et Assurance, 6 professionnels sur 10 estiment que la blockchain va avoir un impact similaire à celui de l’Internet sur ce secteur d’activité.

Réalité Augmentée

  • Jusqu’à présent, la plupart des projets initiés l’ont été dans le B2C et à travers d’opérations Marketing. Mais cette innovation commence également à arriver dans le B2B, notamment à destination des forces de ventes.
  • Le rachat d’Oculus Rift par Facebook et l’immense succès de Pokemon Go (réalité augmentée, mobilité) démontrent les synergies possibles et prouve le potentiel énorme de ce domaine pour refrondre des processus métiers et transformer l’expérience client.

Cyber-sécurité

  • La croissance exponentielle de l’IoT apporte un nombre exponentiel de failles de sécurité comme l’explique Emmanuel Macé, Security Expert et Senior Product Manager chez Akamai « Aujourd’hui, vous pouvez utiliser des téléviseurs connectés comme vecteurs pour une attaque ». D’après IDC, en 2020, plus de 27% de la masse mondiale de données sera générée par des objets connectés

User-Centric

  • Avec la transformation digitale, le client se place plus que jamais au cœur des priorités des entreprises. La masse de données bénéficie aux deux parties :
    • Pour le client : accéder plus facilement à l’information (grâce aux réseaux sociaux, aux objets connectés, aux appareils mobiles) et devenir plus responsable, mais également plus confiant et plus affuté dans ses achats et dans sa relation à la marque.
    • Pour l’entreprise : la possibilité d’affiner la connaissance, retargeter et cibler encore plus précisément ses prospects, notamment grâce aux DMP (cf – notre article sur le sujet) et aux nouvelles techniques issues du Data-Driven Marketing.

A lire ailleurs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *