Inscription à notre newsletter

Suivez notre actualité, nos dernières innovations et découvrez nos publications en avant-première.
N'attendez plus et inscrivez-vous !

Sélectionner votre profil

[recaptcha]

Merci de vous etre inscrit !

Nicolas d’Halluin, BI Manager chez Tarkett

Donnez-nous votre avis sur cet article
Envoi
User Review
3.67 (3 votes)

Chaque mois, découvrez notre People à la Une ! Ce mois ci, c’est Nicolas d’Halluin, BI Manager chez Tarkett qui joue le jeu de l’interview.

.
Monsieur HALLUIN, pouvez-vous en quelques mots nous parler de votre carrière et de votre parcours ?

J’ai commencé à travailler dans la BI en novembre 1999 chez Umanis. J’ai principalement travaillé durant cinq années sur des missions diverses chez Bouygues Télécom et la Caisse des Dépôts. A l’époque il était question de problématiques autour de l’alimentation de la base de données.

En août 2004, j’ai intégré le groupe Lafarge pour devenir chef de projet BI, plus précisément chez Lafarge France. Cette fois ci, j’étais en charge notamment de la mise en place d’applications de reporting pour l’analyse des ventes et des marges de divers matériaux en France. Après sept ans et demi au sein du groupe Lafarge, j’ai commencé une nouvelle aventure au sein du groupe Tarkett, en tant que Responsable BI Groupe. Depuis mars 2012, l’une de mes principales missions est de mettre en place un outil BI commun pour l’ensemble des divisions du groupe qui sont implantées dans le Monde entier.

A quelles problématiques êtes-vous confronté au quotidien ?

Il y a énormément de problématiques autour de l’harmonisation de la Business Intelligence en elle-même.

Pour vous donner un exemple : même lorsque l’on part d’une source de données commune, chacune des divisions possède ses propres problématiques, ses propres process. Il faut donc réussir à les transcrire en terme de reporting pour présenter une vision qui soit homogène pour l’ensemble du groupe.

Chez Tarkett, la plus grande partie de nos données proviennent d’une source unique mais bien souvent au niveau de la BI nous sommes confrontés à des sources de données hétérogènes. La principale difficulté est donc de rendre ses données lisibles pour l’utilisateur final.

.
Quels projets menez-vous en commun avec Umanis ?

Umanis nous a accompagné sur le projet BITS 2 (BI Technology Tarkett System). Il s’agit du projet de mise en place d’un outil de BI commun à toutes les divisions du groupe Tarkett couvrant la plupart des domaines fonctionnels de l’entreprise : ventes et analyse des marges, logistique (gestion des stocks et suivi de commande), marketing, achats, suivi de production. C’est en 2012 que le projet ainsi que la collaboration avec Umanis a commencé. A l’époque l’équipe Umanis était composée de trois personnes puis au fur et à mesure des besoins elle s’est étoffée atteignant une dizaine de personnes en 2013 et 2014 répartie autour de trois compétences :

  • Une équipe fonctionnelle, chargée de gérer l’analyse du besoin métier et de la transcription en spécifications techniques
  • Une team Informatica pour la partie ETL, alimentation de données, modélisation et gestion de la base de données
  • Une équipe Cognos pour la partie reporting et restitution
    .

    Tarkett outil-bi-business-intelligence-data

.
Quel bilan pouvez-vous dresser de votre collaboration avec Umanis ?

Nous sommes très satisfaits de notre collaboration avec Umanis, particulièrement en ce qui concerne les compétences techniques. En effet, l’équipe Umanis nous a très bien accompagné et nous a permis de mettre en place un outil structuré et performant. C’est notamment grâce aux personnes très expérimentées de cette équipe que le projet a pu être finalisé d’une aussi belle manière. Il fut difficile de réussir à obtenir une vision harmonisée des données entre les différentes divisions du groupe Tarkett mais nous avons finalement réussi à créer une véritable osmose qui a permis de mener à bien ce projet BITS 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *