Inscription à notre newsletter

Suivez notre actualité, nos dernières innovations et découvrez nos publications en avant-première.
N'attendez plus et inscrivez-vous !

Sélectionner votre profil

[recaptcha]

Merci de vous etre inscrit !

Severine Deschandelliers, Directrice des Affaires Réglementaires chez Adisseo

Donnez-nous votre avis sur cet article
Envoi
User Review
4.75 (4 votes)

Chaque mois, un de nos clients fait la Une dans notre rubrique ! Ce mois ci, c’est Severine Deschandelliers, Directrice des Affaires Réglementaires chez Adisseo qui joue le jeu de l’interview.

.
Madame Deschandelliers, pouvez-vous nous parler de votre carrière et votre parcours ?

Après un MBA en Management (HEC), un Master en Microbiologie et un Doctorat Vétérinaire, j’ai effectué une grande partie de ma carrière dans l’industrie Pharmaceutique et dans l’Administration.

En 1997, j’ai intégré l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail) en tant qu’expert en immunologie, pour rejoindre 3 ans plus tard, un leader mondial de l’industrie pharmaceutique et cosmétique Johnson & Johnson (via la société Janssen), au poste de Regulatory Affairs Animal Health, de 1999 à 2005. Je suis ensuite entrée à la DGAL (Direction Générale de l’Alimentation,  Ministère de l’Agriculture) pendant 2 ans, pour finalement être recrutée, en 2008, par le laboratoire international MSD Animal Health au poste de Directrice des Affaire Réglementaires. J’ai occupé ce poste jusqu’en 2014. Aujourd’hui, je dirige le service « Market Access » chez Adisseo, un des leaders mondiaux de la nutrition animale.

Le service « Market Access » rassemble 6 personnes au siège (situé en France), appuyées par un réseau régional en Amérique du Sud, en Chine, en Asie Pacifique, en Amérique du Nord, en Amérique Centrale et en Europe Middle East.

Cette double casquette, industrie pharmaceutique et administration sanitaire, m’a permis d’acquérir, d’une part, une bonne connaissance des enjeux économiques et sociétaux qui sous-tendent la mise en application des lois et, d’autre part, la compréhension des enjeux internationaux liés à l’accès aux marchés des produits réglementés.

 

Justement, pouvez-vous nous parler un peu plus d’Adisseo, ses missions, ses enjeux ?

Le groupe Adisseo a été créé en 1939 (sous le nom de  AEC) et se positionne comme un de leaders mondiaux des ingrédients nutritionnels destinés à l’alimentation animale. La société a été rachetée en 1971 par Rhone-Poulenc avant de rejoindre le groupe Bluestar en 2006. Le groupe réalise un chiffre d’affaire de 1,22 milliards et a plus de 2600 clients à travers le monde (chiffres 2014). Ses enjeux sont multiples : recherche & développement de nouveaux produits et services, développement industriel et logistique, acquisition de nouveaux clients et de nouveaux marchés  …

Le cœur de cible de notre activité est les animaux de production, principalement la volaille, le porc et les ruminants. Dans ces espèces, les ingrédients nutritionnels tels que les acides aminés, oligo-éléments, enzymes, vitamines, et probiotiques sont essentiels aux animaux et aident au développement de leur performance et de leur bien-être.

Nous sommes présents dans toutes ces catégories d’ingrédients même si notre cœur de business historique reste la méthionine (acide aminé indispensable qui joue un rôle critique dans la reproduction, le développement cellulaire et la méthylation de l’ADN).

 

Adisseo-affaires-reglementaire-illustration

 

À quelles problématiques êtes-vous confronté au quotidien ?

Comme beaucoup des sociétés dont la stratégie de croissance est ambitieuse, le groupe Adisseo doit accompagner sa croissance en optimisant ses processus, en développant les compétences de ses collaborateurs, et en se dotant de nouveaux outils performants afin de gagner durablement en efficacité et d’assurer une croissance stable.

Dans ce contexte, mon rôle et celui du service « Market Access » est d’accompagner la stratégie de développement de l’entreprise en m’assurant de la levée des barrières techniques au commerce (barrières sanitaires, juridiques et commerciales hors code douaniers) pour permettre l’accès rapide de nos produits aux marchés à travers le monde.

Parmi nos responsabilités, je peux citer la gestion des autorisations produits (telles que license d’importation, autorisation de mise sur le marché, enregistrement commercial), la gestion des certificats sanitaires et des exigences liées à l’import/export des produits, la gestion de la Conformité réglementaire et qualité sanitaire des produits, Le product stewardship et la Documentation standard et spécifiques (fiches de sécurité, étiquettes, documents de sécurité produit) … et aussi le lobbying auprès des autorités. Avec plus d’une cinquantaine de références produit en catalogue, plus de 2600 clients et plus de 100 pays dans lesquels nous distribuons nos produits, la tâche est complexe !

Face à cela, nous avons besoin que l’information circule rapidement, de manière fluide, efficace et structurée entre nos différentes entités. Nous avons besoin de process optimisés et automatisés afin de faciliter la levée des contraintes réglementaires qui se dressent sur notre route, tout en maitrisant nos coûts.

Prenons l’exemple d’un envoi de marchandises dans un pays X ou Y, suite à une prise une commande effectuée par un producteur local. Celui-ci ne sera pas forcément au courant de toutes les spécificités réglementaires. Or, si une modification de la réglementation du pays concernant la composition de notre produit n’est pas correctement enregistrée chez Adisseo, la marchandise peut se retrouver bloquée en douane ou nous être directement retournée. Ceci entrainerait des pertes sèches en termes de coûts logistiques, de chiffre d’affaire…et surtout une non-livraison du produit auprès du client.

A mon arrivée en 2014, Adisséo ne possédait pas de système global d’information pour gérer les données structurées et non structurées liées aux activités de « Market Access ». Nous avions différents sites d’hébergement des données ; la circulation de l’information, le versioning et la gestion du changement étaient manuels. Avec la forte croissance de notre catalogue de produits, cela n’était plus possible.

Il nous a fallu mettre en place un système de gestion des données centralisé, partagé avec l’ensemble de nos sites à l’international, afin de fluidifier la circulation de l’information et assurer un modèle d’intégrité des data tout au long de la chaine de production, en toute efficacité.

Affaires-reglementaire-Adisseo-illustration

.
Aujourd’hui, quels projets menez-vous conjointement avec Umanis ?

Aujourd’hui, nous menons un projet « Fast Track » de refonte de notre système d’information (SI) « Market Access » vers une structure centralisée et une re-modélisation de nos processus. Le projet a été lancé en octobre 2015 avec pour premier objectif juin 2016, ce qui est relativement court pour un projet de cette envergure.

Les équipes d’Umanis nous ont aidés à comprendre que la complexité des processus de l’entreprise était un frein et pouvait être portée par un outil.

Elles nous ont conseillés sur le choix de l’outil, ont assuré la rédaction du cahier des charges et l’interview de tous les clients du système afin de définir clairement les besoins ; elles s’occuperont dans la continuité de la mise en place opérationnelle de la solution.

Nous avons été littéralement bluffés de voir comment elles ont réussi à réduire le nombre processus fonctionnels afin de d’automatiser la libre circulation de nos données, limiter les risques d’erreurs et faciliter les échanges. Nous avons constaté une diminution du risque d’erreur supérieure à un taux de 95% !

Auparavant, chez Adisseo nous possédions 12 processus différents (6 principaux et 6 connexes). Les consultants d’Umanis ont réussi à remodeler ces processus opérationnels sous la forme de 3 processus fonctionnels clefs intégrés dans l’outil :

  • Un processus de création et de gestion des données sources
  • Un processus d’intégration des données dans le cadre de l’activité commerciale de l’entreprise (prise de commandes notamment)
  • Un processus de pilotage des activités.

Pour reprendre mon exemple, cité plus haut, concernant les pertes suite à un retour de douane, lorsqu’une commande est désormais passée dans un pays, le processus analyse automatiquement si toutes les conditions sont remplies pour pouvoir livrer le client. Si cela n’est pas le cas, des alertes sont automatiquement émises et mon service peut agir en conséquence.

 

Quel bilan pouvez-vous dresser de votre collaboration avec Umanis ?

Nous sommes très satisfaits ! Comme je le disais plus haut, nous avons été agréablement surpris de la réponse apportée par Umanis face à nos problématiques et à la dé-complexification de nos processus. Les équipes avec lesquelles nous travaillons démontrent un vrai savoir-faire qui va permettre à Adisseo de devenir plus performante et de faire du cost-killing avancé.

Travailler sur ce projet nous a également permis de soulever des problématiques satellites, comme celle du Master Data Management (MDM), par exemple, qui se révèle primordiale dans notre activité.

Très logiquement, nous avons refait appel à Umanis pour nous accompagner sur les solutions à mettre en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *