Inscription à notre newsletter

Suivez notre actualité, nos dernières innovations et découvrez nos publications en avant-première.
N'attendez plus et inscrivez-vous !

Sélectionner votre profil

[recaptcha]

Merci de vous etre inscrit !

Christel Plessers, DSI de Mercedes Benz France

Donnez-nous votre avis sur cet article
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Avec plus de 80 000 véhicules (voitures, utilitaires, camions et bus) de l’ensemble de ses marques vendus en 2013 en France, Mercedes-Benz est une des marques leader du marché haut de gamme en voitures particulières et un des tous premiers importateurs de véhicules industriels. Mercedes a fait appel à Umanis pour assurer sa TMA (tierce maintenance applicative).

Mercedes-Benz France distribue les marques Mercedes-Benz, smart, Maybach et Fuso (Canter). Elle a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 3,17 milliards d’euros et emploie directement près de 3 000 personnes dans son siège et ses filiales.

Mercedes-Benz France s’appuie sur plus de 400 points de contacts assurant un maillage complet du territoire, au travers de ses filiales et d’une centaine d’investisseurs privés.

Mercedes-Benz France et sa maison-mère, le groupe Daimler, affirment aussi leur engagement économique sur notre territoire à travers trois sites de production – dépendant de Daimler AG – (smart à Hambach, EvoBus à Ligny en Barrois et Mercedes-Benz à Molsheim), et trois centres de logistique dépendant de la filiale française (Etoile-sur-Rhône, Valenciennes et Hatten) au rayonnement européen, voire international.
Au total, les forces de vente et d’après-vente du réseau de distributeurs et réparateurs agréés, les salariés de Mercedes-Benz France et des sites de Daimler implantés en France représentent près de 15 000 salariés.

Pouvez-vous nous parler de votre carrière ?

Je travaille depuis plus de 25 ans dans le milieu de l’informatique. J’ai commencé ma carrière chez Philips chez qui je suis restée trois ans avant de rejoindre ensuite la brasserie Interbrew. J’ai travaillé 17 ans pour ce groupe qui après plusieurs fusions est devenu Anheuser-Busch InBev. Je me suis ensuite orientée vers le marché de l’automobile en intégrant le groupe Daimler – Mercedes-Benz pour lequel j’étais en charge de la Belgique et du Luxembourg. En 2012, j’ai été nommée responsable IT pour la France. Depuis mes débuts, j’ai toujours travaillé dans le milieu de l’informatique, d’abord en tant qu’analyste fonctionnel, puis chef de projet et par la suite je me suis assez vite orientée vers des fonctions managériales.

.
A quelles problématiques êtes-vous confrontées au quotidien ?

Des problématiques très variées, avec une forte composante stratégique. En effet, nous devons établir des plans sur deux ou trois ans qui supportent le développement de l’activité en France tout en restant alignés avec la politique informatique du Groupe impulsée par le siège à Stuttgart. Je suis également très impliquée dans le management de mes équipes au quotidien. Je m’attache à trouver des solutions ou au moins à aider du mieux possible mes collaborateurs.

Nous sommes confrontés à toutes les thématiques qu’un département informatique a l’habitude de connaître en général, amplifiées par l’étendu de mon périmètre chez Mercedes-Benz France et l’organisation matricielle internationale de notre Groupe.

Pour vous donner un exemple concret, nous venons de déménager notre siège en France en regroupant au passage nos entités de la région parisienne sur un même site. Pendant les deux années qui ont précédées notre installation, il a fallu régler toutes les questions d’infrastructures, notamment la mise en place d’un Data center ultra-moderne couplé à un Backup center, renouveler toute l’architecture réseau et moderniser les postes de travail de nos collaborateurs afin de pouvoir travailler dans les meilleures conditions dès notre emménagement.

.
Quels sont les principaux sujets sur lesquels vous intervenez pour Mercedes-Benz ?

Chaque année, de juillet à septembre, nous déterminons avec nos collègues des Directions métiers, les demandes prioritaires alignées avec la stratégie business. Nous élaborons alors un budget en fonction de ces priorités. Ce budget est ensuite soumis à l’approbation de nos responsables à Stuttgart. C’est vraiment un point essentiel réalisé chaque année chez Mercedes-Benz France et qui est indispensable au bon fonctionnement de nos structures.
Après la validation de notre plan, nous informons nos équipes internes mais également nos équipes externes sur les projets que nous allons réaliser.

.
Quels projets avez-vous donc en commun avec Umanis ?

Umanis gère pour nous depuis 2012 un Centre de Services qui assure la tierce maintenance applicative (TMA) de nos applications locales développées sous DotNet, Java, Cognos ou Lotus Notes. A ce titre, les équipes d’Umanis sont également associées à nos projets d’évolution de notre parc applicatif. Pour reprendre l’exemple de la mise en place de notre nouvelle infrastructure, Umanis a contribué fortement à la migration de nos applications sur IBM Pureflex.
Nous attendons aussi qu’Umanis soit force de proposition pour moderniser et industrialiser nos solutions applicatives. Toutes les suggestions qui nous permettent d’améliorer la productivité de nos équipes et de diminuer les coûts de TMA de nos applications sont étudiées avec attention. On peut ranger dans cette catégorie, la migration de nos applications Lotus Notes vers Sharepoint ou la réécriture d’une application de gestion des garanties pour les véhicules d’occasion qui doit nous permettre de remplacer d’anciennes technologies rendant difficile sa maintenance (TMA) et son évolutivité tout en y apportant des améliorations et des fonctionnalités complémentaires.

Mercedes-Benz France est dans un objectif perpétuel d’évolution et de modernité en gardant un souci de qualité constant qui caractérise et fait depuis tant d’années la réussite du groupe.

.
Quels bénéfices avez-vous tirés du passage d’un mode régie multi-fournisseurs à un mode centre de services dans votre démarche de progrès ?

Nous avions par le passé une vingtaine de fournisseurs avec un ou deux prestataires chacun dans nos locaux. Afin d’obtenir une meilleure visibilité nous avons souhaité mettre en place un centre de services avec Umanis comme seul fournisseur qui gère ainsi, l’intégralité des applications sous Java, DotNET, Cognos et Lotus Notes.

Ce mode d’intervention nous permet de bénéficier d’une haute qualité de services, d’optimiser la vitesse du delivery et de réduire nos coûts. De surcroit, nous avons une parfaite visibilité sur l’ensemble du travail effectué qui nous permet de mieux suivre les processus.

.
Après quelques mois de mise en service, quel bilan pouvez-vous faire de votre collaboration avec Umanis ?

Le bilan est très positif ! Je pense que le succès de notre collaboration avec Umanis est lié à la façon dont Nicolas Joly et l’équipe Umanis traitent les sujets. Ils sont très proactifs, appréhendent les problèmes et proposent tout le temps des solutions ou des alternatives. Cela nous rend la tâche beaucoup plus facile par la suite et nous n’avons plus qu’à choisir la méthode que nous souhaitons appliquer.

Collaborer avec Umanis, c’est pour nous l’assurance d’avoir un travail de qualité et dans le respect total des engagements pris ensemble au préalable. Nous n’avons pas de mauvaises surprises bien au contraire, la collaboration avec Umanis est réellement agréable. Pour conclure, je dirais que Mercedes-Benz France et Umanis partagent le même esprit entrepreneurial et nous espérons collaborer encore longtemps ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *