Inscription à notre newsletter

Suivez notre actualité, nos dernières innovations et découvrez nos publications en avant-première.
N'attendez plus et inscrivez-vous !

Sélectionner votre profil

[recaptcha]

Merci de vous etre inscrit !

Migration Cognos pour le Sénat

Donnez-nous votre avis sur cet article
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Par Ghazi Baccouche, Manager offre IBM Cognos, Umanis Consulting
.
« Nous étions utilisateurs d’une ancienne version d’IBM Cognos pour réaliser nos reportings dans différents domaines applicatifs couverts par des progiciels (comptabilité, ressources humaines) et des applications développées en interne. Cognos nous permettait ainsi d’obtenir des états personnalisés de qualité en mutualisant les compétences internes et en offrant aux utilisateurs une interface unique. Malheureusement, la version 8.2 d’IBM Cognos datait de 2006 et n’était plus supportée par l’éditeur. Nous avons décidé de lancer une consultation pour la migration vers la version 10.2 qui nous permettra de bénéficier de nouvelles fonctionnalités et d’améliorer les performances en termes de temps de réponses du progiciel. » explique M. Christophe FAUGEROUX, Chef de projet au sein de la DSI du Sénat.

Migration Cognos pour le Sénat


Quelle a été l’approche de la migration vers Cognos ?

Tout d’abord nous avons initié une phase technique au cours de laquelle nous avons mis en place une nouvelle infrastructure en réalisant deux installations d’IBM Cognos 10.2 ainsi que des composants liés au bon fonctionnement du progiciel sur une plateforme de développement mais également sur une plateforme de production. Nous avons ensuite assuré la migration de tous les objets afin de rendre l’environnement opérationnel. Lors de cette phase, nous avons également géré la reprise et la mise à niveau des composants du portail IBM Cognos ainsi que celle du périmètre de la sécurité existante. La seconde phase, fonctionnelle, nous a permis de déployer la solution auprès des utilisateurs finaux. Enfin, la phase d’appropriation a permis de rendre les utilisateurs autonomes dans l’usage de la nouvelle plateforme.

 

Les bénéfices ?

L’environnement Cognos est maintenant en phase avec l’évolution des postes clients, récemment passés à Office 2010 et Windows Seven. Par conséquent, les développeurs n’ont plus besoin de conserver une machine XP pour faire fonctionner Framework Manager. La migration vers la solution 10.2 d’IBM Cognos a par ailleurs apporté au Sénat plusieurs lots de nouveautés dont l’administration, le reporting ainsi qu’un gain de performance apprécié au quotidien.

 

Les difficultés rencontrées ?

En retour d’expérience, nous pouvons dire que nous avons effectué trois migrations en une seule, une migration de Windows vers Linux pour le système d’exploitation, de Oracle 9i vers Oracle 11g pour le Content Store et de IBM Cognos 8.2 vers IBM Cognos 10.2. Lors des phases de validation, nous avons rencontré beaucoup de difficultés pour la stabilisation des normes de langage Unicode et autres. Nous avons eu des rapports qui ne restituaient plus d’accents, un point dur, inacceptable en particulier pour les listes liées aux élections sénatoriales du mois de Septembre.

Dans un planning contraint, le déblocage de ce point est arrivé à temps juste avant la mise en production grâce notamment aux efforts considérables de la part de l’équipe Sénat et l’équipe Umanis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *